La méditation contre la dépression d'hiver
Éva Bhathena
Robert Alexander McMath Secondary
Floor Location : M 017 D

Beaucoup de gens ont la dépression saisonnière pendant l’hiver et il y a de façons différents de le traiter (comme la thérapie lumineuse), mais on veut déterminer si la méditation peut traiter la dépression de saison en hiver. Pour savoir si la méditation peut traiter ce type de dépression, on a analysé le voltage des ondes cérébrales, produit par les neurones du lobe frontaux et le lobe temporal. Si le voltage est haut, ça veut dire que la personne probablement souffre de l’anxiété et la dépression d’hiver. Ça veut aussi dire qu'il y a beaucoup d'activité dans ces partis du cerveau. Si le voltage est bas, ça veut dire que la personne est calme et il n’y a pas beaucoup de pensés. Pour l’expérimente, on a pris 20 personnes entre les âges de 15 et 55 ans avec la dépression saisonnière en hiver et on a calculé la moyenne de voltage, (en microvolts) pour chaque récepteur; séparés en avant, durant et après la sécession de la méditation. On a utilisé un electroencephalogram (EEG) pour measurer le voltage du cerveau. On a aussi donné ces personnes une questionnaire, pour déterminer leurs sentiments avant et après la sécession. Pour que les personnes fassent de la méditation, ils écoutaient de la musique calme pour 12 minutes, avec les yeux fermés, sans rien faire. À la fin, on compare tous les résultats pour avant, durant et après la méditation. Les résultats étaient incroyables, parce que le voltage a diminué si beaucoup et les résultats d'avant était tellement différents d'après la méditation.